Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Une pétition contre Libertins974 pour l'utilisation de photos dîtes volées



Nombreux sont les articles, les messages, les alertes diffusés sur la toile pour prévenir des dangers des réseaux sociaux, notamment de Facebook. Si ce média favorise les relations, il expose aussi ses millions d'utilisateurs à des dérives plus ou moins graves. Parmi les problèmes récurrents, l'utilisation de photos postées sur les profils à des fins malhonnêtes… Des Réunionnais en ont encore fait les frais ces derniers jours.


Une pétition contre Libertins974 pour l'utilisation de photos dîtes volées
"Stop aux abus!". C'est avec ce slogan qu'une pétition circule actuellement sur le réseau social Facebook. Stop aux abus, et surtout, "pour la fermeture de la page Libertins 974", précise-t-on. Depuis une quinzaine de jours, plusieurs personnes surveillent de près une page associée au site "Libertins974" se vantant d'être "le site de rencontre de la plus grande communauté libertine de la Réunion qui n'est en aucun cas lié à de la por***aphie" et ayant pour "vocation le plaisir des yeux et les rencontres entre adultes", peut-on lire.

Dans la pétition, on explique que cette page utilise des clichés de personnes de la Réunion ou celle de photographes locaux sans leur autorisation. Des photos de jeunes filles, mineures pour quelques cas, dans des positions sensuelles, plus ou moins dévêtues… L'objectif est clairement affiché, cette page Facebook est une vitrine pour faire vivre la communauté et inciter le plus grand nombre à s'inscrire au site payant. Sur certaines photos, un logo avec l'adresse Internet du site a d'ailleurs été ajouté.

Une pétition contre Libertins974 pour l'utilisation de photos dîtes volées
La dérive du partage sur facebook
 
"J'ai découvert une photo de moi sur cette page alors que je n'en suis pas "fan". J'ai demandé aussitôt à ce qu'elle soit retirée", explique une jeune femme. Une autre va plus loin : "L'administrateur a retiré une photo de moi aussitôt après que j'ai menacé de porter plainte. La personne qui se cache derrière cette page n'a aucun droit, ma photo n'est pas partagée, elle n'apparait pas non plus sur mon Facebook. Elle se trouvait sur le compte du photographe professionnel pour lequel j'ai posé. C'est purement du vol", s'indigne-t-elle.

Contacté via cette page, l'administrateur, un certain Stéphane, a accepté d'échanger avec nous. Il explique que "effectivement, certaines des photos "partagées" le sont via les comptes Facebook "d'amies" ou "d'amies d'amies" de la page (selon la visibilité donnée à leurs photos en les publiant). Forcé de constater que certaines personnes ne savent pas utiliser Facebook et ne lise pas le règlement lors de l'inscription, ces personnes publient leurs photos en tant que "visible par tous", et il est donc possible pour tout à chacun de cliquer sur le lien 'partagé' (ce que nous avons fait). Maintenant lorsque nous avons à faire à une personne non consentante, nous nous empressons de supprimer le "partage"."

Les dites victimes se retrouvent, du coup, en bien mauvaise posture alors qu'elles ne sont ni "amis" ni "fans" de la page. Par ailleurs, les photos publiées sont parfois issues de comptes "restreints", donc non visibles par tous. Enfin, certaines photos publiées sur la page ne sont pas mentionnées comme étant partagées, on peut en déduire qu'elles ont été capturées puis postées sur la page...

Une pétition contre Libertins974 pour l'utilisation de photos dîtes volées
Des membres de facebook devenus des adeptes du libertinage à leur insu


Un photographe témoigne : "Une amie me dit qu'une photo prise par moi est sur la page "Libertins 974" avec le nom du modèle. Je demande au modèle si elle est au courant et a donné son accord. Négatif", explique celui qui rapidement poste un message pour faire part de son mécontentement. En retour,  l'administrateur explique en message privé ne pas être maître de ce que les gens postent… Là encore, l'argument semble léger. Beaucoup de photos de filles sont accompagnées d'un "statut" très suggestif choisi avec soin par l'administrateur, laissant penser que ces demoiselles auraient un goût prononcé pour les pratiques libertines… Des témoignages que nous avons récolté, il n'en est rien ! Les modèles de certains photographes se demandaient alors pourquoi, d'un coup, elles avaient des demandes d'amis en paquet.

Une pétition contre Libertins974 pour l'utilisation de photos dîtes volées
A leurs côtés, des photos d'autres femmes à la silhouette alléchante, qui n'ont rien de "974" et circulent ça et là sur des sites érotiques, sont mentionnées par "Libertins974" comme des Réunionnaises, originaires de telle ou telle ville.

Au final, une dénonciation via cette pétition a été lancée sur Facebook, certaines victimes songent à porter plainte… La fermeture pure et simple de la page est demandée.

Source : http://www.zinfos974.com



Melanie Roddier

Dans la même rubrique :
< >

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores