Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Un Français veut créer une centrale électrique "bio" aux Comores




Un Français veut créer une centrale électrique "bio" aux Comores
Un habitant d'une commune bretonne, Lopérec, et qui travaille pour une association œuvrant dans le domaine de l'agroalimentaire aux Comores, s'est lancé un pari fou : celui d'amener l'électricité dans tout l'archipel.

Adepte des nouvelles énergies, Stephan Metayer veut implanter aux Comores une centrale électrique de nouvelle génération, alliant les énergies éoliennes et solaires et qui pourrait à terme produire 60 MW/h d’électricité. Sept fois plus que la production actuelle d'une centrale thermique classique fonctionnant au fioul.

"Hormis Moroni, la capitale de l’île, le reste du territoire n’est pas ou peu alimenté en électricité... Les Comores manquent de structures, mais se développent petit à petit. L’idée est d’installer des panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments publics... Le pétrole est une ressource qui s’épuise, autant la garder à d’autres fins", confie Stephan Metayer au journal Ouest France.

Le projet de l'installation d'une centrale électrique "bio" aux Comores coûtera 3,5 milliards d'euros pour des travaux pharaoniques qui vont s'échelonner sur dix ans. Des discussions ont déjà été entamées avec un pays du Golf Persique pour financer le chantier.

"C’est un projet qui figure dans les plans ministériels", affirme également le consul honoraire des Comores de Marseille.
 



Anli Saendou


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Juin 2018 - 07:48 Turkish Airlines arrive aux Comores

Dimanche 3 Septembre 2017 - 09:13 Un vice-président sur tous les fronts

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores