Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Maurice : Une importante sécheresse aurait contribué à la mort d'une grande partie des dodos il y a 4.200 ans




De forte corpulence avec un bec recourbé, pesant environ 20 kilos et mesurant un peu plus de 70 cm de haut et juché sur de petites pattes en forme de palmes, on pensait que le maladroit et obèse endémique dronte ou dodo avait été victime de l'unique chasse pour sa tendre chair de la part des navigateurs ainsi que des colons hollandais au 17e siècle et qui avait été la seule cause de sa disparition jusqu'alors connue.
 
Mais une récente étude de paléontologues de l'Université d'Amsterdam a dévoilé qu'une importante sécheresse de près de 50 ans, et qui s'est produite il y a près de 4.200 ans, a également fortement contribué à diminuer le nombre de dodos à Maurice.
 
Les dodos se seraient ainsi retrouvés autour de Mare-aux-Songes dans le Sud-Est de l'île avant que le lac situé à cet endroit ne devienne un marécage et ne se dessèche. Certains dodos ont pu néanmoins survivre jusqu'à l'arrivée des premiers navigateurs hollandais.



.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 19:50 1ère édition du Vanilla Islands Pro Am Tours

Mercredi 13 Septembre 2017 - 20:55 Saudi Arabian Airlines arrive à Maurice

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores