Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Maurice : Les marchands ambulants de Port-Louis autorisés d'opérer librement jusqu'à janvier par le gouvernement




Photo lexpress.mu
Photo lexpress.mu
Alors que la mairie de Port-Louis avait décidé de déplacer définitivement quelque 1.737 marchands ambulants, avec 900 étals mis à leur disposition par la municipalité du côté de la gare Victoria et de la gare du Nord et une possibilité de travailler durant trois jours par semaine, le gouvernement mauricien de son côté a tranché provisoirement devant l'ampleur de la contestation en permettant aux marchands ambulants d'opérer librement jusqu'au mois de janvier.

Le gouvernement envisage aussi la création de projets commerciaux pour répondre aux attentes des marchands ambulants dans le courant de l'année prochaine avec le relogement programmé de 1.050 d'entre eux, comme l'indique le journal L'Express de l'île Maurice.

Pour le lord-maire, Aslam Hossenally, qui gère la municipalité avec une majorité d'élus d'opposition MSM-MMM, c'est "par pure jalousie que le gouvernement nous met des bâtons dans les roues".

"La majorité des marchands est d'accord pour être relogée et le public apprécie l'effort que nous avons fait. C'est un gouvernement irresponsable", soutient fermement le lord-maire de Port-Louis, Aslam Hossenally.

Pour Raj Appadu, président du Front commun des commerçants de l'île Maurice, la situation est due à la fois au gouvernement et à l'opposition.

"L'Etat nous a trahis. Il tolère une activité illégale alors que l'opposition nous avait promis une solution. Elle n'a rien fait", souligne amer le président du Front commun des commerçants de l'île Maurice.

Ce dernier a précisé aussi avoir expressément invité les commerçants à ne pas s'acquitter de la taxe du mois de janvier et que dorénavant leurs articles seront vendus eux aussi sur le trottoir devant leurs magasins.

Pour rappel, les marchands ambulants regroupés en un front commun (FCMA) exigeaient depuis le début de la semaine des discussions préalables à tout déplacement avec l'organisation d'une table ronde et fustigeaient vigoureusement la manière d'agir des autorités municipales, alors que dans le même temps avaient démarré les procédures administratives d'attribution de leurs nouveaux étals en mairie.

Dans le projet de la municipalité de Port-Louis, les marchands ambulants de la capitale mauricienne devaient ainsi partager quelque 900 emplacements situés à proximité de la gare Victoria et de la gare du Nord, via un système de rotation et devaient opérer sur site trois fois par semaine en raison du nombre de places allouées.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Août 2018 - 14:19 AfrAsia Bank Sustainability Summit

Vendredi 6 Juillet 2018 - 15:09 Constance Prince Maurice Football Challenge Cup

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores