Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Maurice : Les Nations Unies rappellent aux autorités leurs engagements sur la réforme électorale




Le comité des Droits de l'Homme des Nations Unies (CDHNU) lors de son rapport annuel pour la période 2012-2013 a souligné être toujours en attente de la réforme électorale à l'île Maurice après les engagements pris par les autorités sur la question.

Le 4 septembre 2012, le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies avait ainsi donné raison à une association de simples citoyens créée en 2005, Rezistans ek Alternativ, qui dénonçait le communautarisme déguisé qui oblige tout candidat aux élections législatives à l'île Maurice de remplir un formulaire obligatoire où est clairement stipulée son appartenance ethnique.

La commission des droits de l'Homme des Nations-Unies avait conclu que ce principe était contraire à l’article 25 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et avait imposé la date butoir du 15 août pour que les autorités mauriciennes soumettent à l'institution des propositions concrètes visant à se conformer au jugement international.

Depuis le gouvernement mauricien a seulement communiqué aux instances des Nations-Unies qu'une réforme électorale nommée White Paper était en cours d'élaboration.

Le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam, lors d'une intervention publique le 15 août 2013 en marge des célébrations de la fête nationale indienne, avait déclaré n'avoir "aucune obligation légale vis-à-vis des Nations Unies".

Du côté des membres de l'association Rezistans ek Alternativ, on envisage de passer en 2014 à des "actions radicales" pour que le gouvernement mauricien réagisse et respecte ses engagements, comme l'indique le journal L'Express de l'île Maurice.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Août 2018 - 14:19 AfrAsia Bank Sustainability Summit

Vendredi 6 Juillet 2018 - 15:09 Constance Prince Maurice Football Challenge Cup

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores