Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Maurice : Le fils de Kaya soutient la cause des rastas de l'île mais préfère rester à l'écart en simple observateur




Photo mai 2011 - julienazam.files.wordpress.com -
Photo mai 2011 - julienazam.files.wordpress.com -
Alors que depuis le 25 novembre dernier, la communauté rastafari se mobilise dans l'île pour une dépénalisation du cannabis, appelé gandia localement, le fils de Kaya, âgé de 23 ans et le clan de l'artiste décédé en 1999, soutiennent la cause des rastas mais préfèrent rester à l'écart en simple observateurs, comme l'indique le journal Le Défi Quotidien.

"Ils sont libres de revendiquer leurs droits. Nous soutenons leur cause même si nous préférons jouer aux observateurs. L'épisode de 1999 est toujours vivace dans notre mémoire. Les séquelles ne disparaîtront jamais pour nous", précise Azaria Topize.

Ce dernier souligne également que son père "est mort dans cette même lutte pour la dépénalisation du gandia" et que "le vide qu'il a laissé ne sera jamais comblé".

"C'est pourquoi nous préférons laisser la voix des rastas mener son combat", soutient le fils de Kaya mettant en avant que ce qui l'intéresse aujourd'hui, "c'est la musique".

Pour rappel, le décès du chanteur de seggae, Kaya, (de son vrai nom Joseph Réginald Topize) en cellule policière après son arrestation en février 1999, pour avoir fumé un joint de cannabis sur scène lors d'un meeting politique, avait embrasé l'île.

Durant 48 heures, la communauté créole avait crié sa colère. Commissariats brûlés, temples hindous saccagés, l'île Maurice était à feu et à sang et cinq morts avaient été enregistrées dont celle d'un policier.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Août 2018 - 14:19 AfrAsia Bank Sustainability Summit

Vendredi 6 Juillet 2018 - 15:09 Constance Prince Maurice Football Challenge Cup

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores