Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Maurice : L'alliance électorale entre le MMM-MSM ne tient plus qu'à un fil




L'alliance entre le MMM (Mouvement Militant Mauricien) et le MSM (Mouvement Socialiste Militant) les deux principaux partis d'opposition ne tiendrait plus qu'à un fil.

Une réunion extraordinaire du comité central du MMM a été ainsi convoqué pour samedi à l'initiative du bureau politique du parti des mauves, comme l'a indiqué hier en fin d'après-midi le leader du MMM, Paul Bérenger.

Ce dernier demande expressément à ses camarades de revoir leur position sur la tenue d'un meeting commun le 1er mai lors de la Fête du Travail avec son (ex) allié électoral du MSM dans le cadre du Remake 2000 pour les prochaines élections prévues en 2015.

Dans le cas où cette position serait validée, le traditionnel meeting du parti mauve serait annulé de fait.

A l'ordre du jour de cette réunion en urgence, la situation politique actuelle après qu'un des leaders du MSM, Pravind Jugnauth, ancien ministre des Finances, ait pris lors de sa comparution en cour intermédiaire en début de semaine une position de défense non communiquée à ses alliés du MMM en demandant l'annulation des poursuites dans l'affaire de l'achat controversé de la clinique Medpoint, ce qui a eu pour conséquence de renvoyer le dossier au 31 juillet prochain.

Le bureau politique du MMM voulait de son côté que Pravind Jugnauth plaide non-coupable dans cette affaire de conflit d'intérêts présumé et soit jugé le plus tôt possible alors que les élections législatives de 2015 arrivent à grands pas.

Après le choix du bureau politique du MMM de remettre en cause le meeting du 1er mai avec leurs (ex) alliés du MSM, une centaine de militants du parti mauve ont vivement protesté contre leur leader historique l'accusant d'avoir été vendu alors que des rumeurs de rapprochement entre le Parti travailliste et le MMM ont été évoquées avec insistance depuis 48 heures, comme l'indique le journal Le Défi Quotidien.

"Nous ne voulons pas entendre parler du Parti travailliste. Si jamais Paul Bérenger annonce une cassure avec le MSM et une alliance avec le Parti travailliste, nous sommes prêts à former un autre parti. Nous ne suivrons pas notre leader aveuglément", dénonçait l'un d'entre eux militant MMM depuis plus d'une quarantaine d'années, comme le rapporte le journal L'Express de l'île Maurice.

Une heure plus tôt, le premier ministre Navin Ramgoolam, avait déjà jeté le trouble dans l'esprit des militants du MMM en déclarant que "si toutes les conditions sont réunies et si c'est dans l'intérêt du pays", il "n'est pas contre une alliance avec le MMM".




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Août 2018 - 14:19 AfrAsia Bank Sustainability Summit

Vendredi 6 Juillet 2018 - 15:09 Constance Prince Maurice Football Challenge Cup

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores