Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Maurice : Délai d'un mois pour la démolition des infrastructures se situant sur le tracé du métro léger




Le ministère des Terres et du Logement a envoyé un courrier le 11 juin dernier aux cinq maires* de l'île Maurice les informant qu'ils ont un délai d'un mois pour démolir les infrastructures implantées sur les terres de l'Etat, dont des gares et marchés, et se trouvant sur le tracé du métro léger devant relier Curepipe à Port-Louis à l'horizon de 2018 à 2020.

Sans se déclarer contre le projet de métro léger, les collectivités sont unanimes, elles sont dans l'impossibilité de répondre favorablement aux exigences du ministère des Terres et du Logement dans un laps de temps aussi restreint, comme le rappelle le journal L'Express de l'île Maurice.

Devant la tournure prise par le dossier, une réunion sera organisée demain mardi entre toutes les parties concernées.

Pour rappel, le projet de métro léger de conception singapourienne coûtera 22 milliards de roupies, soit quelque 550 millions d'euros.

Avec 19 stations desservies tout au long d’un réseau moderne de 26 kilomètres passant par Vacoas, Quatre-Bornes et Rose-Hill, le métro léger composé de cinq rames de 9 mètres chacune effectuera de 25 à 28 trajets journaliers.

Le métro léger va transporter quelque 93.000 voyageurs par jour et environ 6.000 passagers en heure de pointe.

La durée du trajet entre Curepipe et Port-Louis sera environ de 32 minutes, avec des rames climatisées.

* Maire de Port-Louis, Beau-Bassin/Rose Hill, Quatre-Bornes, Vacoas/Phoenix, Curepipe




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 19:50 1ère édition du Vanilla Islands Pro Am Tours

Mercredi 13 Septembre 2017 - 20:55 Saudi Arabian Airlines arrive à Maurice

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores