Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Madagascar et la Chine sur la même longueur d'ondes concernant les exportations illégales de bois de rose




L'ambassadeur de Chine dans la Grande Ile, Yang Min, a renouvelé le soutien plein et entier des autorités chinoises pour combattre l'exportation illégale de bois de rose vers son pays. Un choix politique clairement mis en avant lors d'une entrevue entre le diplomate et le ministre malgache de l'Environnement, Ralava Beboarimisa.
 
"Nous soutenons le gouvernement malgache dans cette lutte", a dernièrement indiqué l'ambassadeur chinois.
 
Le pouvoir malgache veut s'appuyer pour lutter contre ce fléau sur l'ordonnance de 2011 qui sanctionne durement les personnes impliquées dans le commerce illégal de bois de rose, avec une peine d'emprisonnement de deux à cinq ans.
 
Pour rappel, le bois de rose, espèce protégée et menacée d'extinction, est au cœur d'un trafic prohibé à destination de l'Asie.
 
Les trafiquants exploitent un juteux marché parallèle où le kilo de bois précieux se vend aux alentours des 500 dollars (440 euros). L'ordonnance 2011-01 vient aussi en complément d'un décret promulgué le 31 mars 2010 à Madagascar et qui interdit la coupe et le commerce de bois de rose et d’ébène.



.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Juillet 2018 - 09:40 Tsaradia prend son envol

Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:22 Nouveau service financier via mobile

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores