Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Madagascar : Une junte militaire à la tête du pays, prévoit un historien réputé de l'histoire politique de la Grande Ile




La crise politique et économique dans laquelle est embourbée Madagascar pourrait déboucher par l’arrivée d’une junte militaire qui prendrait les rênes du pays.
 
C’est l'hypothèse du pire émise par l’historien, Jean Fremigacci, et dévoilée lors d’un débat initié par la revue Afrique contemporaine, mercredi 25 mars dans la capitale française, dans le sillage de la publication de son dernier numéro qui évoque les convulsions politiques auxquelles Madagascar semble habituée avec des crises récurrentes et une instabilité politique chronique, comme le rapporte le journal Le Monde dans son édition du 26 mars 2015.
 
"Le président Hery Rajaonarimampianina a été élu depuis plus d’un an et il ne parvient toujours (pas) à s’imposer. Une ploutocratie est aux commandes du pays et si ça continue comme ça, je vois bien une junte militaire décider de reprendre les choses en main", a mis en avant le professeur qui est l'un des analystes les plus respectés de l’histoire politique de Madagascar et qui a enseigné à l'Université de Tananarive puis à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
 
Certains autres conférenciers présents ont rejeté en bloc cette analyse pessimiste. Notamment, Jean-Marc Chataîgner, ancien ambassadeur de France dans la Grande Ile de 2009 à 2012, durant la période politique agitée du régime de la Transition d’Andry Rajoelina. "Une junte militaire ? Mais avec quelles troupes ? Les généraux n’ont pas d’hommes à mettre dans la rue", a affirmé l’ex-diplomate français qui occupe actuellement le poste de directeur général de l’Institut de recherche pour le développement (IRD).
 
Mais tous les observateurs avisés de l'échiquier politique de Madagascar sont tous d'avis que la Grande Ile plonge chaque jour un peu plus dans la misère. "Une oligarchie représentant à peine 1 % de la population totale continue d’écraser le reste de la population. Rien n’a changé (depuis l’élection d'Hery Rajaonarimampianina en janvier 2014). Tous les facteurs d’une crise sont là", a alerté Mireille Razafindrakoto, chercheuse à l’IRD. Depuis 1960, le revenu par habitant est en baisse et les crises politiques successives sont de plus en plus proches dans le temps...



.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:22 Nouveau service financier via mobile

Mardi 14 Février 2017 - 07:22 Un hôtel Novotel à Madagascar

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores