Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Madagascar : 10 ans d'emprisonnement pour les trafiquants de bois de rose dans la Grande Ile




Le Premier ministre malgache, Jean Ravelonarivo, a dernièrement réaffirmé sa volonté de lutter frontalement contre le trafic de bois de rose qui sévit dans la Grande Ile.
 
Le locataire du palais de Mahazoarivo a ainsi fait part que le nouveau tribunal spécial des richesses naturelles en charge de juger ceux qui s'adonnent illégalement à ce trafic à Madagascar sera opérationnel avant la fin juin 2015.
 
La coupe de bois de rose devrait être ainsi lourdement condamnée sur le sol malgache, avec une peine envisagée de 10 ans d'emprisonnement et assortie d'importantes amendes pour les trafiquants et autres barons du trafic.
 
Pour rappel, le bois de rose, espèce protégée et menacée d'extinction, est au cœur d'un trafic prohibé à destination de l'Asie. Les trafiquants exploitent un juteux marché parallèle où le kilo de bois précieux se vend aux alentours des 500 dollars (459 euros).
 
Les autorités malgaches veulent notamment s'appuyer pour lutter contre ce trafic sur l'ordonnance du 8 août 2011 qui sanctionne durement les personnes impliquées dans le commerce illégal de bois de rose.
 
Un décret promulgué le 31 mars 2010 à Madagascar interdit la coupe et le commerce de bois de rose et d’ébène.



.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Juillet 2018 - 09:40 Tsaradia prend son envol

Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:22 Nouveau service financier via mobile

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores