Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Les ministres du Tourisme rejoignent leur homologue marocain



Les ministres du Tourisme de Côte d'Ivoire, des Seychelles, du Kenya, de Madagascar et du Sénégal rejoignent leur homologue marocain à la tribune pour discuter de tourisme durable.


Les ministres du tourisme
Les ministres du tourisme
Les ministres de Côte d'Ivoire, des Seychelles, du Kenya, de Madagascar et du Sénégal étaient présents à Rabat cette semaine afin de partager la tribune avec leur homologue marocain pour une réunion ministérielle sur « Le développement durable au cœur des politiques publiques ». Lors de la 1re Journée du forum marocain pour un tourisme durable et responsable, les discussions de la table ronde ministérielle se sont faites face à quelque cinq cents experts et organisations ainsi qu'à un important contingent de presse.

Les ministres du Tourisme, Roger Kacou pour la Côte d'Ivoire, Alain St.Ange pour les Seychelles, Najib Balala pour le Kenya, Maïmouna Ndoye Seck pour le Sénégal et Ulrich Jacques Andriantiana pour Madagascar, ont rejoint Lahcen Haddad, ministre du Tourisme du Maroc à la tribune pour une discussion de plus d'une heure dans un hall ouvert qui était comble. La plupart des ministres du tourisme présents venaient d'Espagne, où ils avaient assisté au FITUR, le salon espagnol du tourisme et du commerce équitable. Le modérateur de la session était Arab Hoballah, le chef du PNUE (UNEP) pour des villes, un style de vie et une industrie durables, qui a cherché à obtenir plus de précisions ou d'exemples des bonnes pratiques évoquées par les ministres du Tourisme présents.

Le tourisme durable et responsable est aujourd'hui à l'ordre du jour des préoccupations internationales et il est plus que jamais la clé du succès de la COP21 qui a eu lieu à Paris en 2015. Les ministres du Tourisme présents ont tous relayé les bonnes pratiques de leurs pays respectifs et se sont mis d'accord sur des propositions à appliquer à leur région et au continent.

L'une de ces recommandations consiste à mettre en place et à soutenir le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) pour aider à développer un label de tourisme durable qui pourra être adopté par les différents pays afin de devenir un label régional avant de s'appliquer à tout le continent. Tous les ministres du Tourisme présents ont apprécié le travail du Maroc pour que le tourisme durable et responsable soit à nouveau à l'ordre du jour sur la scène mondiale et ont tous assuré leur homologue marocain de leur soutien dans cette mission. 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Octobre 2016 - 11:15 Le créole comme facteur d'unité

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores