Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

La suspicion de peste risque d’impacter le tourisme




Alors que la suspicion est forte autour des désormais 8 décès recensés et plusieurs hospitalisations d'urgence en raison de la peste pulmonaire qui sévit dans le district de Moramanga dans l'Est de la Grande Ile, c'est tout le pilier économique de Madagascar qui est frappé de plein fouet par la mauvaise nouvelle.

"La haute saison qui ne tient plus que sur un fil, va totalement s’effondrer si la situation n’est pas maîtrisée", confie inquiet un professionnel du secteur touristique au journal L'Express de Madagascar

"Nous ne pouvons pas inciter les clients à venir, car, même si Mora­manga n’est qu’une petite partie de Madagascar, cette nouvelle va se répandre. Les conséquences engendrées... sur le tourisme, seront inévitables. L’annulation des réservations est l’un de nos soucis. 
Les touristes vont changer de destination, de plus, certains touristes vont regagner leur pays. Ce qui est pire, c’est que la nouvelle saison sera aussi compromise si cette épidémie se répand", souligne-t-il. 

Les autorités touristiques malgaches voulaient en début d'année dépasser en 2015 la barre symbolique des 300.000 touristes. 

En 2014, quelque 220.000 touristes avaient visité Madagascar, loin des 400.000 voyageurs enregistrés en 2009. Pour rappel, 255.942 touristes avaient été accueillis à Madagascar en 2012, dont près de 29% se sont rendus sur l'île de Nosy Be, et quelque 198.816 visiteurs ont voyagé dans la Grande Ile en 2013. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 19:22 Nouveau service financier via mobile

Mardi 14 Février 2017 - 07:22 Un hôtel Novotel à Madagascar

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores