Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

L'île Maurice retire sa demande d'organisation du sommet du Commonwealth de 2015




Les autorités mauriciennes ont décidé de retirer leur demande d'organisation du sommet du Commonwealth de 2015.

"Les droits de l'Homme sont beaucoup plus importants pour moi que d'accueillir ce sommet à Maurice, aussi prestigieux soit-il", a déclaré le Premier ministre, Navin Ramgoolam.

Une décision qui fait suite à la non-participation du Premier ministre, au dernier sommet du Commonwealth qui s'est tenu du 15 au 17 novembre au Sri Lanka, comme l'indique le journal Le Défi Quotidien.

Navin Ramgoolam avait notamment justifié sa position en raison des graves violations des droits de l'Homme dans ce pays à l'encontre de la minorité tamoule victime d'exactions.

Le Premier ministre mauricien avait été ainsi remplacé par son ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, qui a annoncé ce week-end à Colombo le retrait officiel de son pays à l'organisation du sommet du Commonwealth en 2015.

Pour rappel, la Fédération des temples tamouls et l'Union tamoule déploraient que l'île Maurice aille ainsi cautionner par ce voyage "le génocide" perpétré contre le peuple tamoul et que la présence de Navin Ramgoolam soit perçue comme un signe de soutien aux autorités en place à Colombo face aux graves atteintes aux droits de l'homme sur la minorité tamoule portées par le pouvoir sri lankais après la défaite militaire des séparatistes des Tigres tamouls de l'Eealam en 2009.

L'opposition parlementaire mauricienne MMM (Mouvement Militant Mauricien) et MSM (Mouvement Socialiste Militant) avait aussi vivement critiqué ce déplacement officiel au Sri Lanka du Premier ministre, Navin Ramgoolam.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Août 2018 - 14:19 AfrAsia Bank Sustainability Summit

Vendredi 6 Juillet 2018 - 15:09 Constance Prince Maurice Football Challenge Cup

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores