Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Comores : Saïd Larifou obtient gain de cause pour que la fin de la mandature des députés, des gouverneurs et du Président soit respectée




Photo lagazettedescomores.com
Photo lagazettedescomores.com
Saïd Larifou, leader du parti Ridja, a déposé en juillet dernier une requête concernant la date effective de fin de mandat des députés, des gouverneurs ainsi que de la présidence comorienne auprès de la cour constitutionnelle des Comores pour contrer ce qu'il qualifiait de "déni de démocratie" en cas de prolongation arbitraire.

La cour constitutionnelle de l'archipel a jugé recevable sa requête et a statué dans son arrêt en conséquence que le mandat des députés et des conseillers des îles sera terminé en avril 2014, ceux des gouverneurs des îles et du président de l’Union des Comores arriveront à terme le 23 mai 2016 à minuit.

La cour s’est toutefois déclarée incompétente à la demande d’injonction à l'exécutif de fixer la date des élections.

Mais ce même arrêt demande aux autorités gouvernementales de respecter le calendrier électoral et d'organiser les élections législatives dès la fin de la cinquième session ordinaire d'avril 2014, comme l'indique le site lagazettedescomores.com.

"Je suis vraiment satisfait de la décision de la haute cour. Cette décision va faire réfléchir les putschistes que les Comores ont tourné la page et qu’elle s’est tournée dans une transition démocratique... Mon parti a une nouvelle fois apporté sa contribution à l’émergence de la stabilité malgré les insultes", a souligné le leader du parti Ridja, Saïd Larifou, qui veut travailler "pour les Comores et non pour un régime ou un homme".




Anli Saendou

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Septembre 2017 - 09:13 Un vice-président sur tous les fronts

Vendredi 23 Septembre 2016 - 22:36 L'Union des Comores à Top Résa

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores