Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

A Madrid, réunion au sommet sur le tourisme et la sécurité



Le ministre des Seychelles Alain St.Ange parle de nécessité de travailler avec la presse pour défendre le « droit à la vie » et le « droit à la survie économique ».


Les participants à la réunion de Madrid
Les participants à la réunion de Madrid
Ministres et responsables du tourisme de 86 pays ont répondu à l'appel d'une réunion initiée par le Salvador et les Seychelles. C'est ce qu'a déclaré M. Taleb Rifai, secrétaire général de l'OMT (Organisation Mondiale du Tourisme des Nations-Unies) en appelant à la réunion de Madrid. Il siégeait aux côtés de Yury Fedotov, le directeur exécutif de l'ONUDC (Office des Nations-Unies contre la Drogue et le Crime).

En ouvrant la réunion ministérielle sur le tourisme et la sécurité, M. Taleb Rifai a parlé de la réunion de l'année passée au Salvador et a félicité le ministre des Seychelles Alain St.Ange pour son initiative de novembre dernier, proposant une réunion des ministres du Tourisme afin de discuter de tourisme et de sécurité après les attentats terroristes de Paris. « C'est aujourd'hui une occasion d’échanger les points de vue et des informations sur la manière de promouvoir un environnement de voyage sûr, sécurisé et transparent qui assure le développement durable de notre secteur », a déclaré le secrétaire général de l'OMT, avant d'ajouter que le terrorisme représente un défi mondial qui doit être relevé au niveau international.

Après les discours officiels de Dirk Glaesser, le directeur de l'OMT chargé du développement durable du programme de tourisme, de Sandra Carvao, directrice de la Communication et du Programme de Publications de l'OMT et de Carlos Vogeler, secrétaire du directeur exécutif de l'OMT pour les Relations avec les Membres, José Napoléon Duarte, ministre du Tourisme du Salvador, a pris la parole pour raconter la rencontre pour les Amériques qui a eu lieu dans son pays et qui s'est intéressée à la sécurité et au tourisme indiquant que cette rencontre régionale était un exemple qui pourrait être repris par d'autres régions du globe.

Alain St.Ange, le ministre du Tourisme et de la Culture des Seychelles, a ensuite pris la parole et a été suivi par plus de 25 ministres du Tourisme et de la Communauté des Nations, par David Scowsill, le PDG de la WTTC (World Travel and Tourism Council – Conseil mondial du Voyage et du Tourisme), par le secrétaire d'État espagnol aux Affaires étrangères ainsi que par quatre parlementaires de l'UE.

Le ministre des Seychelles a déclaré que le fait que 86 pays se rassemblent pour cette réunion au sommet sur le tourisme et la sécurité était la preuve que cette question était l'affaire de tous. « Pour les Seychelles, le tourisme est le pilier de l'économie de l'île. C'est la raison pour laquelle nous travaillons toujours en partenariat pour que notre industrie du tourisme repose sur des bases solides », a déclaré le ministre Alain St.Ange. Improvisant un discours et parlant avec son cœur, comme il a l’habitude de le faire, il a déclaré que le terrorisme est un crime et que tous les ministres du Tourisme ne peuvent plus simplement rester spectateurs face à cette menace terroriste croissante. « Les ministres du Tourisme sont responsables de la vie de leurs concitoyens, cette responsabilité découle de l'importance du tourisme dans notre propre économie, tout comme dans l'économie mondiale », a t-il déclaré.
« Aujourd'hui, si nous souhaitons trouver un moyen d'avancer, nous devons ouvrir un nouveau dialogue avec la presse. Nous connaissons tous le problème, mais que devons-nous faire ? Après les attentats à Paris, en Tunisie, la presse a diffusé des informations en vertu de ce que nous connaissons sous le nom de « droit à l'information » et, ce faisant, a donné aux terroristes exactement ce qu'ils voulaient, de la visibilité au-delà d'une couverture médiatique appropriée. Nous oublions qu'une couverture exagérée se traduit par plus de carnages et entraîne la destruction du « droit à la vie » ainsi que du « droit à la stabilité économique » du pays. Aussi difficile que cela puisse paraître, le temps est venu pour nous de nous asseoir à la même table que la communauté médiatique et de parler de la situation telle que nous la connaissons », a déclaré le ministre St.Ange avant d'ajouter que c'est la raison pour laquelle il avait écrit à M. Taleb Rifai en novembre après les attentats de Paris, pour proposer la réunion qui s'est déroulée à Madrid.

Elle a donné lieu à un certain nombre de résolutions et de recommandations, et David Scowsill du WTTC (World Travel and Tourism Council – Conseil mondial du Voyage et du Tourisme) a également confirmé que lors du 16e Sommet mondial qui se tiendra à Dallas début avril, une réunion des ministres du Tourisme avec la presse sera au programme. Le WTTC, en tant que représentant du secteur privé, et l'OMT représentant le secteur public, ont tenu à rappeler à l'industrie et aux ministres du Tourisme l'exemple existant de ce que l'on appelle un partenariat entre secteur public et secteur privé.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Octobre 2016 - 11:15 Le créole comme facteur d'unité

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores