Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Une nouvelle salle d’exposition dans le sud de l’île



Un coup de pouce aux artistes réunionnais


Salle d'exposition de la saga du rhum
Salle d'exposition de la saga du rhum
La salle d’exposition du Musée La Saga du Rhum a été inaugurée à l’occasion des 170 ans de La Maison Isautier. Dans une volonté d’ouverture au plus grand nombre, il avait alors été décidé que cette nouvelle salle d’exposition serait accessible gratuitement au public. Aujourd’hui, le Musée La Saga du Rhum a décidé d’aller encore plus loin et d’ouvrir cet espace aux artistes Réunionnais. Le lieu accueille une première exposition, prémices d’une programmation 2017 riche et diversifiée.
Une salle d’exposition aux multiples ambitions
En plus de ses habituels cycles de conférences, la salle d’exposition accueillera désormais régulièrement des expositions temporaires. Plusieurs ambitions animent l’équipe de La Saga Du Rhum :
- Tout d’abord, permettre à de jeunes artistes Réunionnais de faire découvrir leur travail et de sensibiliser le grand public à l’art contemporain. C’est le cas par exemple avec les expositions de Marie Lanfroy et de Dominique Dorla prévues respectivement en mai et en juin.
- Ensuite, amener dans le sud des expositions qui ne sont souvent accessibles que dans le nord de l’île. C’est le cas de l’exposition « Les Francs Maçon et la mer» qui a été préalablement installée aux archives départementales à Saint Denis.
«La nouvelle salle d’exposition est un prolongement naturel du Musée pour tous ceux qui souhaitent partager le patrimoine de La Réunion» explique Danièle Le Normand, Présidente du Musée La Saga du Rhum.
Une première exposition
C’est Charly Lesquelin qui inaugurera la programmation 2017 avec l’exposition «Dystil Les Sens». Pour l’occasion l’artiste spécialiste du portrait a donné un tournant majeur à son œuvre. Les pièces exposées font la part belle aux natures mortes et scènes de vie. « C’est d’abord le lieu qui m’a inspiré » explique-t-il. « Mes tontons ont tous les deux travaillé pour les établissements Isautier. L’endroit a fait remonter de nombreuses images à ma mémoire. Des odeurs, des dames Jeanne, des moulins à café, que l’on trouvait chez mes oncles. Cela m’a poussé à faire plusieurs natures mortes, chose que je n’avais pas fait depuis 30 ans ! Ensuite ce sont mes voyages en Asie qui ont achevés le retour aux sources, à la terre : c’est quand on est loin que l’on se sent le plus réunionnais !». La salle d’exposition aménagée dans la première provenderie de La Réunion a conservé son caractère brut. Une volonté selon Danièle Le Normand qui souhaitait que le lieu reste en retrait pour mettre en avant les œuvres et non l’endroit. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse, et l’ivresse est, pour cette première exposition, savamment distillée par l’artiste !




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:35 Nespresso a le vent en poupe

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:12 Ateliers pour les jeunes

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores