Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Reconstruction suite au cyclone Chedza



Les travaux de construction des infrastructures de base affectées par le cyclone Chedza démarrent dans le cadre du financement de la BAD


Distribution de tablettes aux élèves
Distribution de tablettes aux élèves
Le Président de la République, Hery RAJAONARIMAMPIANINA, l’Administrateur de la Banque Africaine de Développement pour l’Algérie, la Guinée Bissau et Madagascar, Soraya MELLALI, le Représentant résident de la Banque Africaine de Développement, Abdelkrim BENDJEBBOUR, le Ministre de l’Education Nationale, Paul RABARY, et la Représentante de l’UNICEF Madagascar, Elke WISCH, ont procédé ce jour à la pose de première pierre des salles de classe qui seront reconstruites au bénéfice du lycée de Sabotsy Namehana et de l’EPP Ambodimita dans le cadre du financement de la BAD, lequel vise à remettre en état les infrastructures sociales de base affectées par le cyclone Chedza en 2015. 

Cette opération d’aide d’urgence de la BAD a pour finalité d’appuyer les autorités de Madagascar et ses partenaires dans leurs efforts pour soulager les souffrances des populations des régions affectées. Cette aide inclut particulièrement la construction aux normes anticycloniques de 23 salles de classes dotées de mobiliers scolaires, de latrines et avec un accès à l’eau potable dans 11 établissements (neuf EPP dans la région de Menabe, et deux établissements à Antananarivo). 5.240 élèves bénéficieront de cet appui mis en œuvre par l’UNICEF. Cette aide comprend également la remise en état, en partenariat avec l’OMS de centres de santé comprenant un pavillon de chirurgie essentielle avec équipement au centre hospitalier de Miandrivazo, Menabe; et un CSB équipé et doté de latrines et de point d’eau à Ambatolahy, Menabe. 230,000 habitants bénéficieront de cet appui. 
« L’éducation est la clé du développement car c’est à travers elle que les mentalités changent et que les enfants, avenir de notre pays, acquièrent les bases nécessaires pour réussir dans la vie. Le développement de notre pays passe nécessairement par une éducation de qualité et accessible à tous. L’éducation est parmi les secteurs prioritaires dans lequel le régime que je dirige investit », a déclaré le Président de la République, Hery RAJAONARIMAMPIANINA. 
Le cyclone Chedza a touché en janvier 2015 les régions de l’Ouest, du moyen-ouest, du centre et du Sud-est de Madagascar avec des pluies abondantes. Plus de 300 salles de classe et une dizaine de centres de santé de base ont été partiellement ou totalement endommagés. L’ampleur des dégâts enregistrés est telle que le Gouvernement, avec l’appui du Système des Nations Unies, a fait appel à la Communauté internationale, dont le Groupe de la Banque Africaine de Développement, afin de venir en aide aux populations touchées par les effets de ce cyclone. 
« Dès l’annonce de l’ampleur des dégâts dramatiques causés par ce cyclone sur la population malgache, la BAD a mobilisé le dernier don d’urgence disponible de l’année pour apporter sa contribution à l’effort de reconstruction entrepris par le Gouvernement. Au cours des six dernières années, la Banque a octroyé à la République de Madagascar plusieurs aides humanitaires d’urgence», a affirmé l’Administrateur de la Banque Africaine de Développement pour l’Algérie, la Guinée Bissau et Madagascar, Soraya MELLALI. 
On estime à 3,000 le nombre de nouvelles salles de classes qui devraient être construites chaque année. Au-delà de ces besoins réguliers, près de 1.200 salles de classe supplémentaires doivent être réhabilitées ou reconstruites chaque année pour remplacer les infrastructures endommagées par les catastrophes naturelles. 
«  Ce programme s’inscrit également dans les efforts conjoints du Gouvernement et des Partenaires, parmi lesquels l’UNICEF, visant à renforcer les capacités de résilience des communautés et des services sociaux de base face aux catastrophes naturelles. Bien plus qu’un simple toit pour accueillir des enfants, les écoles doivent être des maisons pour transmettre du savoir, et pour outiller les enfants et adolescents afin qu’ils puissent participer à la construction d’un avenir meilleur, pour eux ainsi que pour leur pays» a précisé la Représentante de l’UNICEF, Elke WISCH, qui a par ailleurs rappelé que plus d’1.5 millions d’enfants ne sont pas scolarisés au primaire et appelé l’ensemble des acteurs à se mobiliser massivement pour le développement et l‘amélioration du système éducatif en faveur de tous les enfants de la Grande Ile. 
La mise en œuvre de cette opération est confiée à l’UNICEF qui en est l’Agence d’exécution principale, et est réalisée en collaboration avec l’OMS, et les Ministères compétents, particulièrement ceux de l’Education Nationale et de la Santé Publique. 

Reconstuction des écoles
Reconstuction des écoles




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Février 2017 - 07:22 Un hôtel Novotel à Madagascar

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores