Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Maurice : L'alliance électorale entre le PTr et le MMM officialisée par un accord écrit




Le Premier ministre travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, et le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger  - Photo lexpress.mu
Le Premier ministre travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, et le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger - Photo lexpress.mu
L'accord d'alliance électorale entre le Parti travailliste (PTr) et le Mouvement Militant Mauricien (MMM) dans le cadre des prochaines élections législatives anticipées a été acté par écrit ce week-end par les deux principales formations politiques de l'île Maurice.

Le Premier ministre travailliste, Navin Ramgoolam, et le leader du MMM, Paul Bérenger, ont ainsi paraphé l'accord officiel de leur union.

Le slogan "Un peuple uni, un pays moderne" a été choisi par les deux nouveaux partenaires pour faire campagne, comme le rapporte le journal Le Défi Quotidien.

Pour rappel, l'Assemblée nationale mauricienne devrait être dissoute entre le 5 et 7 octobre 2014.

Le dimanche 12 octobre devrait aussi avoir lieu le premier grand meeting politique de campagne de l'alliance PTr-MMM.

Et des élections législatives devraient se tenir "au plus tôt" au début du mois de novembre 2014, et ce, même si dans les camps politiques de tout bord un scrutin programmé au début décembre est fortement envisagé.

Dès lors, en cas de victoire de l'alliance PTr-MMM, Navin Ramgoolam, sera remplacé ensuite par Paul Bérenger à la Clarisse House alors que Navin Ramgoolam briguera de son côté le poste de président de la République au suffrage universel après que les députés de l'île aient amendé la constitution mauricienne pour l'introduction de la Seconde République, et à l'unique condition que la majorité rouges-mauves obtienne les 3/4 des sièges.

La Seconde République octroiera ainsi au président élu pour un mandat de sept ans, du côté du Château du Réduit, le droit de dissolution sur le Parlement et le chef de l'Etat pourra également présider le conseil des ministres ainsi que s'adresser aux députés quand il le jugera opportun.

Le Président aura aussi un droit de regard sur la nomination des ministres et le Président sera responsable de la politique étrangère du pays en totale concertation avec le Premier ministre.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Septembre 2017 - 20:55 Saudi Arabian Airlines arrive à Maurice

Samedi 2 Septembre 2017 - 14:02 Véranda: Jamais deux sans trois!

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores