Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

La Réunion : Loin de faire l'unanimité, la Charte du Parc National est soumise à l'avis de la population



Même s'il ne s'agit pas d'un référendum, les Réunionnais pourront donner leur avis sur la future charte du Parc National de la Réunion via la procédure d'enquête publique lancée dès demain et jusqu'au 24 janvier prochain. L'objectif est de placer la Charte du Parc National - critiquée par une partie de la population et certains élus - au coeur du projet de territoire réunionnais.


"Avec l'enquête publique il s'agit, après une phase d'élaboration, d'élargir le cadre de la concertation à la population, qu'elle donne son avis et dise ce qu'elle pense de ce projet", explique Emmanuel Braun, directeur adjoint du Parc National de la Réunion. L'enquête publique va être lancée dès demain et jusqu'au 24 janvier à la Réunion. Elle a pour but de sensibiliser le public à l'élaboration de la Charte du Parc National. Le dossier de charte est consultable dans toutes les mairies des communes de l'île et sur internet à l'adresse suivante : www.reunion-parcnational.fr

"Il s'agit de faire part des avis de façon classique mais en aucun cas il s'agit d'un référendum", précise-t-il. En clair, les Réunionnais ne sont pas consultés pour dire si "oui ou non" ils veulent l'application de la charte. "On est là pour écouter les avis et dire ce qui est encore perfectible sur le sujet", souligne Emmanuel Braun. Il faut dire que la Charte du Parc National est loin de recueillir l'unanimité auprès de la population comme des élus réunionnais. Plusieurs communes ont donné des avis favorables avec réserves ou même défavorables sur l'application de la charte sur leur territoire.

"Une cabale inutile à mon sens"

Pour le président du Parc National, Daniel Gonthier, il est nécessaire de rétablir quelques vérités. "Il y a une cabale inutile à mon sens", explique-t-il. "Rien ne changera dans le coeur du Parc après la mise en place de la Charte. Ce qui était valable sous la gestion de l'ONF ou du Département le sera tout autant avec le Parc (ndlr: désormais 'guichet unique')", précise Daniel Gonthier.

"Je veux inciter les gens à parler et à écrire", ajoute-t-il. Pour cela, Daniel Gonthier entend prendre "son bâton de pèlerin" pour délivrer la bonne parole dans toutes les communes encore réfractaires à l'idée de l'application de la Charte du Parc National. "Notre rôle est de sensibiliser autour d'un projet d'adhésion global. Mais ces communes pourraient dire non, car l'application de la charte n'est pas obligatoire", rappelle le président du Parc National. Pour convaincre les communes, Daniel Gonthier a encore un an devant lui avant que la charte ne soit mise en application. "Mon rôle est d'avoir toutes les communes autour de nous", explique-t-il.

Quant à la population, elle est invitée à donner son avis pendant les deux prochains mois pour que la charte reflète du mieux possible le "projet de territoire réunionnais", conclut Emmanuel Braun.

Source : http://www.zinfos974.com



Julien Delarue

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:35 Nespresso a le vent en poupe

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:12 Ateliers pour les jeunes

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores