Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

La Réunion : Les Douanes saisissent un millier de batteries en partance pour Madagascar



Belle prise pour la direction régionale des Douanes : 1.200 batteries usagées ont été saisies en fin de semaine dernière. L'Etat veut marquer les esprits et dissuader de telles pratiques qui portent atteintes à l'environnement et à l'économie de l'île.


La vigilance particulière vis-à-vis des containers en partance vers Madagascar a une nouvelle fois payé. Les services des Douanes ont saisi en fin de semaine dernière deux containers, dont une partie des déchets les plus dangereux a donné lieu à une fausse déclaration en douane de la part de son exportateur. A l'intérieur : des batteries, des pneus, des blocs moteurs, du câblage.

"Il y a tout d'abord l'infraction au code de l'environnement", stipule Michel Monclar, directeur adjoint de la DEAL (Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement). "Nous sommes ici en présence de déchets dits orange (produits dangereux)", selon les critères des règles internationales, ajoute Vincent Hec, directeur adjoint des Douanes.

"Ces batteries comportent du sel de plomb et de l'acide", elles "auraient également porté atteinte à la santé des personnes qui auraient eu à les traiter à Madagascar", précise Loïc Obled, directeur de cabinet du Préfet. Selon toute vraisemblance, ce n'est pas pour leur usage premier que ces batteries devaient être expédiées, mais bien pour leur teneur en matière première. L'envolée du cours de ces matières a sans doute du bon d'une certaine manière : les batteries et autres câblages finissent de moins en moins dans les ravines.

Ces expéditions sauvages entrent en conflit avec la filière légale

La dernière opération du genre remonte à 2008. Depuis, la filière locale s'est structurée. "Deux entreprises sont habilitées à expédier vers les pays européens et ceux de l'OCDE les batteries usagées de notre territoire", explique Michel Monclar.

Deux procédures devraient suivre à l'encontre de l'exportateur de ce container poubelle. L'une au titre du code des douanes, le contrevenant risque entre 3 et 8 ans de prison en fonction de la nocivité des produits retrouvés mais aussi une amende pouvant aller de 1 à 5 fois la valeur réelle des biens saisis. Pour l'autre volet, c'est-à-dire l'infraction au code de l'environnement, "le Parquet donnera suite ou pas", reste prudent Vincent Hec.

Source : http://www.zinfos974.com

La Réunion : Les Douanes saisissent un millier de batteries en partance pour Madagascar



Ludovic Grondin

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Mai 2017 - 15:58 Le festival de l’image sous-marine

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores