Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

La Réunion : Jean-Jacques Morel (UMP): "Sauvegarder le parti à tout prix"



Ce n'est jamais simple de s'exposer en temps de crise... Si certains élus et militants UMP ne souhaitent pas franchement être interrogés sur la question de la division du parti, d'autres osent se mouiller. C'est le cas, entre autres, de Jean-Jacques Morel, avocat et homme politique de Saint-Denis, qui a accepté de répondre à nos questions.


La Réunion : Jean-Jacques Morel (UMP): "Sauvegarder le parti à tout prix"
Zinfos: D'abord, pour qui  avez-vous voté lors de cette élection interne?

Jean-Jacques Morel: J'ai beaucoup d'admiration pour François Fillon mais en terme de tonicité, Jean-François Copé me paraît plus offensif comme chef de parti. J'ai préféré sa candidature.

Que pensez-vous de la situation au sein de votre parti ?

Je ne veux pas être un donneur de leçon, la situation est difficile. Mais je pense qu'il convient de se fixer des principes pour sauvegarder le parti à tout prix. Beaucoup de militants sont concernés par des élections intermédiaires, il ne faut pas se focaliser sur la prochaine élection présidentielle.

Quelle serait l'issue la plus avantageuse selon vous?

J'espère que nous trouverons une issue juste. Et l'idée d'un référendum me paraissait bonne. C'est aux militants de trancher. Il ne faut surtout pas qu'il y ait deux groupes et le référendum aurait pu éviter la scission du groupe à l'assemblée.

Vous savez, c'est ce que soutient Nicolas Sarkozy. Encore une fois, je suis sur la même longueur d'onde... (pause) j'étais le premier élu réunionnais à prendre position pour lui à l'époque ! Je me souviendrai toujours lorsqu'il m'avait reçu à Beauvau un samedi matin de 2004… La photo trône dans mon bureau.

A la Réunion, les militants sont, comme ailleurs, décontenancés. Vous le comprenez?

Localement, les gens sont peinés ou irrités, c'est vrai. Mais quand on a des convictions, le mot "fidélité" prend tout son sens. On ne claque pas la porte quand il y a une crise. Je suis convaincu que les militants sauront se rassembler quand la tempête sera passée.

Vous parliez des élections intermédiaires aux présidentielles. Vous préparez-vous pour les Municipales de 2014 sur Saint-Denis?

Pour les Municipales, je serai présent d'une façon ou d'une autre. Mais il est trop tôt pour se positionner ou entrer en campagne, j'aviserai dans un an. Ce qui est sûr c'est que je serai là.

Source : http://www.zinfos974.com



Melanie Roddier

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Octobre 2017 - 20:31 Suite sur mer

Mercredi 11 Octobre 2017 - 20:36 Réussite de la seconde édition de NxSE

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores