Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

L'île de La Réunion sans visa pour les touristes indiens et chinois



Samedi 5 juillet 2014, le Journal officiel a publié l'arrêté officialisant l'exemption des visas pour les touristes indiens et chinois, dans le cadre de séjours de quinze jours maximum et organisés par le biais d’une agence agréée. Cette mesure, annoncée lors de la clôture des assises du tourisme à la fin du mois de juin dernier est le résultat d'une collaboration étroite avec l'ensemble des acteurs institutionnels du tourisme à La Réunion.


photo : IRT/ C. Etienne
photo : IRT/ C. Etienne
La problématique des visas a longtemps été un frein au développement du tourisme dans l’océan Indien et notamment à l'île de La Réunion. 

Le développement exponentiel des voyages à l’étranger des résidents asiatiques attire la convoitise de la quasi-totalité des destinations touristiques. Depuis 2013, le nouveau gouvernement chinois a officiellement ouvert les frontières du pays au tourisme émetteur. Bien que la visibilité de l'île de La Réunion demeure encore timide sur ce marché, il s'agit pour la destination de diversifier sa clientèle.

La Réunion doit nécessairement s’ouvrir à de nouveaux marchés émergents, et ce afin de répondre à la problématique posée par la baisse du flux émanent de France et d’Europe, due en grande partie à la crise économique qui impacte ces pays.  


Après de nombreuses négociations menées par le président du Conseil Régional de La Réunion Didier Robert, par la sénatrice Jacqueline Farreyrol et par le président de l'IRT Patrick Serveaux, auprès du gouvernement français, l'exemption de visas pour les voyageurs chinois et indiens désireux de se rendre à La Réunion, a désormais été officialisée par le ministre des Affaires Etrangères et du Développement International Laurent Fabius, par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et par la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin.

L'arrêté ministériel du 27 juin 2014 vient entériner l'ouverture et le développement de la filière touristique locale aux marchés chinois et indiens. 


Cet arrêté ministériel fait écho à celui du 7 février 2013, statuant sur l'exemption de visa de court séjour pour les vacanciers sud-africains souhaitant se rendre à l'île de La Réunion. Un dispositif qui a eu pour conséquence directe une augmentation de 33 % des visiteurs sud-africains pour la destination. 


L'arrêté du 27 juin 2014 modifiant l'arrêté du 26 juillet 2011 relatif aux documents et visas exigés pour l'entrée des étrangers sur le territoire de la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion et de la collectivité de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Chine


Dispense de visa s'appliquant aux titulaires d'un passeport sur lequel est apposé un visa à entrées multiples dont la durée de validité est comprise entre six mois et cinq ans, délivré par une autorité consulaire française.
Pour entrer sur le territoire du département de La Réunion : dispense de visa pour les séjours d'une durée inférieure à quinze jours pour les ressortissants dont le voyage et le séjour sont organisés par l'intermédiaire d'une agence agréée.


Inde  


Dispense de visa s'appliquant :

  • aux titulaires d'un passeport diplomatique ;
  • aux titulaires d'un passeport sur lequel est apposé un visa à entrées multiples dont la durée de validité est comprise entre six mois et cinq ans, délivré par une autorité consulaire française ;
  • pour entrer sur le territoire du département de La Réunion : pour les séjours d'une durée inférieure à quinze jours pour les ressortissants dont le voyage et le séjour sont organisés par l'intermédiaire d'une agence agréée.


Source : actu.reunion.fr




.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:35 Nespresso a le vent en poupe

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:12 Ateliers pour les jeunes

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores