Indian Ocean Times - l' information de l' ocean indien

Campagne contre l'élevage des singes




Campagne contre l'élevage des singes
La Coalition européenne pour mettre fin à l’Expérimentation Animale (ECEAE) qui a vu le jour en 1990 a décidé de lancer une vaste campagne sur le vieux continent visant à faire pression sur le gouvernement mauricien pour que les macaques ne soient plus exportés pour la recherche.

L'ECEAE, le plus important regroupement d’associations européennes militantes de 22 pays de l'Union souhaitant mettre fin aux expérimentations sur les animaux de laboratoire, dont la British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV), invite ses membres défenseurs des animaux à envoyer des lettres de protestation au gouvernement mauricien ainsi qu'aux ambassades et consulats mauriciens en Europe.

"Bien que les macaques à longue queue soient cités par la Convention sur le commerce international, comme des espèces menacées d'extinction, ils sont largement persécutés et exploités à Maurice", souligne un communiqué publié par la British Union for the Abolition of Vivisection.

L'île Maurice est le deuxième pays exportateur après la Chine de macaques utilisés pour des expérimentations de toutes sortes dans les laboratoires européens et américains à des fins de recherche biomédicale.

Le gouvernement mauricien s'apprête à soumettre bientôt au Parlement le projet de loi du Pre-Clinical Research qui vise à développer de manière importante cette industrie à l'île Maurice.

Un projet de loi qui inquiète grandement les défenseurs européens des primates qui regrettent la position adoptée par les autorités mauriciennes dans le sillage de ce projet de loi et qui va "infliger encore plus de souffrance" aux animaux, comme le relate le journal Le Matinal.

Geoffrey Deckers, président de l'ECEAE, qui compte sur une mobilisation et un fort soutien en Europe, demande expressément au gouvernement mauricien de prendre "des mesures pour protéger la population de macaques".

Pour rappel, l'exportation des primates a rapporté à l'île Maurice pas moins de 610 millions de roupies en 2012 (15.250.000 euros) et 609 millions de roupies en 2011 (15.225.000 euros) avec 2.000 emplois dans la filière.





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Juin 2017 - 07:44 TAG Heuer Kitesurf League

Lundi 20 Février 2017 - 06:58 Une nouvelle antenne QuikFix à St-Pierre

Ile de La Réunion | Ile Maurice | Seychelles | Madagascar | Mayotte | Comores